Accueil
Enregistrez-vous
images/stories/IQGF6796.jpg



J’habite, rue de la Case Départ. 

Départ…

Ça peut vouloir dire “partir”, ça peut vouloir dire “commencement”. 

Je n’écris pas de discours. Je ne fais pas de politique.

J’écris des oeuvres d’art.

Mais comme dirait Godin, vous et moi, on fait à peu près le même métier ;

On fait de l’ensemencement…

On écrit l’histoire.

En quelle langue ?

Parlons économie, puisque c’est elle qui attire l’attention que tout l’monde écoute :

Qui que nous soyons, quoi que nous fassions, le compte, 

mès qu’on arrive au boutte,  

c’est l’éducation qu’on cède à nos enfants, c’est la culture qu’on leur transmet qui va parler pour nous, qui parlera de nous.

 

Quelques mots sur ce mur pour être entendue

Où chaque ligne est mince entre tendre l’oreille et tendre vers la peur,

Entre tendre la perche ou laisser choir…les autres, l’ailleurs.

Demandez à Miron s’il n’entendait pas Phelps ou Legagneur 

dans La Batèche du Perchoir

Cette culture, y’a déjà longtemps qu’elle nous entend.

 

Écoutez l’jargon phosphorescent de notre jeunesse 

quand elle regarde son futur dans les yeux, 

qu’elle fait “vag ” sur le puritanisme cafardeux. 

Car le quartier peut devenir la case 

mais cette case peut devenir lakay 

quand elle brille et qu’aux flambeaux de chez Nous, elle se baille.

 

Alors cette culture, croyez-vous qu’elle peine me à dire d’où je viens ?

Qu’elle sait me recevoir quand chez moi je reviens ? 

Car là où elle va, tout l’monde sait ce qu’elle vaut.

Il y a déjà longtemps que le monde nous entend…

Que le monde nous attend.  

  

J'suis sur Twitter !