Accueil
Enregistrez-vous
images/stories/jenny 2023.jpeg

19-03-24

LQ 192

Je signe ce mois-ci un texte qui me tient fortement à coeur dans la magnifique revue Lettres québécoises, très riche en matière d'exploration et de récits de la culture de chez nous, que je découvre agréablement alors que Tristan Malavoy, mandaté pour chapeauter cette édition, m'invite à m'exprimer, carte blanche, sur le sujet de l'engagement dans l'art. 

Ouf... J'ai réfléchi longuement à la question ; Être à la hauteur de cette question, c'est déjà un engagement en soit !
Le concept d'engagement social est un objet dont on me parle beaucoup depuis que je partage mes oeuvres. On me demande ce que j'en pense, si je me considère moi-même engagée, si je vis bien avec l'idée qu'on me présente sous cette étiquette, si c'est un choix ou un impératif...
Mais comment définir précisément l'engagement dans la création qui se veut émancipée ? Qu'est-ce qui fait véritablement de quelqu'un un artiste engagé, entre ce qui inspire la création et ce que la création inspirera à son tour ?

J'ai choisi de commencer par l'art pour l'art. Et j'ai composé le texte d'un seul élan, pour ressentir ce qui me retenait, ce qui me tient à coeur, ce à quoi je tiens pour ne pas me lancer dans le vide à partir d'un vide mais pour retourner en moi, en souvenir de tout...c'est ça l'engagement.

Merci Tristan pour cette invitation et pour ton regard aiguisé et vivifiant. Tout le procesus a été trippant.  Belle rencontre. 
Merci aussi à Mélikah Abdelmoumen et à toute la famille de Lettres Québécoises.

La revue #192 est disponible en librairies à partir d'aujourd'hui, le 19 mars ! Mon texte se retrouve directement à la page 23 où vous aurez aussi accès à sa version audio par laquelle je partage de vive voix la lecture de « Il était une foi (mais la question demeure) » 

 

 

 

 

Photosynthèse

L'autre côté du miroir

DSC 3329
Quelques photos prises par moi,
de tout ce qu'il y a à part moi

En construction, pêle-mêle, pour l'instant…